Citoyenneté numérique en éducation

Nous traversons l’ère du numérique. Celle-ci révolutionne de nombreuses facettes de la société tout comme l’ont fait les révolutions qui l’ont précédée (p. ex., la révolution industrielle qui a marqué le passage d’une société à dominante agraire et artisanale vers une société commerciale et industrielle) (“Révolution industrielle”, 2018). Afin de préparer les apprenants à faire face aux défis que leur réserve l’ère du numérique, tel qu’énoncé dans le Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur “le Québec doit faire de son système éducatif un initiateur de la « révolution numérique », en misant sur les compétences numériques et la bonification de nos pratiques éducatives (MEES, 2018, p. 9), et ce, dans les tous les niveaux du système scolaire québécois puisque (soit dit en passant, les apprenants adultes sont bien présents dans le Plan d’action numérique avec 21 occurrences du mot “adulte”).

Des connaissances et compétences à développer

Une des stratégies parfois utilisées afin d’initier ladite « révolution numérique » en classe, est de miser sur une appropriation basée sur l’exploration et la résolution de problèmes (p. ex., un défi est proposé à l’élève qui doit le surmonter en comprenant par lui-même comment fonctionne le matériel à sa disposition). Bien que cette approche puisse favoriser la créativité, l’apprentissage par l’action et le détournement des technologies, l’acquisition de certaines compétences nécessite davantage d’accompagnement. Trop souvent, on considère que “comme les étudiants actuels ont grandi avec le numérique, les enseignants ont tendance à croire que tous les étudiants savent déjà tout ce qu’il y a à connaître en matière de technologie. La réalité est plus complexe que cela: tous les étudiants ne sont pas aussi doués en technologie que les enseignants le présument et les enseignants ne sont pas tous aussi incompétents qu’ils le craignent.  (Ribble, Thonnard, 2014, p.3). En effet, ce n’est pas parce qu’un élève a un cellulaire qu’il sait comment l’utiliser afin d’apprendre.

Un besoin éducationnel

C’est donc dans ce contexte de changements qu’un besoin éducationnel émerge. Pour y répondre, il est important de comprendre que le numérique est omniprésent (autant à l’école qu’à l’extérieur). Les apprentissages réalisés à l’école auront une influence sur la vie de l’élève en dehors des salles de classe et son utilisation du numérique dans sa vie privée en aura également une sur son usage scolaire. C’est pour cette raison que le concept de citoyenneté numérique prend tout son sens puisqu’elle promeut que pour “comprendre et utiliser intelligemment les médias numériques afin de pouvoir participer activement [et de manière positive] à la vie de notre société moderne (…), nos jeunes doivent acquérir une série de compétences (2018)” qui peuvent s’acquérir à l’école comme à la maison.

Exemples de pratiques susceptibles d’en favoriser le développement

Comment stimuler le développement de ces compétences tout en favorisant la citoyenneté numérique? Voici deux exemples.

  • Devant un objet brisé, au lieu d’acheter un produit de remplacement, les élèves pourraient chercher à le réparer en faisant appel à des notions liées à l’électronique ou à l’impression 3D. Dans ce cas, la citoyenneté peut se remarquer par le fait que les élèves prennent en main un problème plutôt que de faire appel à une ressource extérieure. De cette manière, ils affirment leur pouvoir de réparer eux-mêmes ce qui leur appartient et, d’une certaine manière, d’être indépendant de la compagnie qui vend le produit de remplacement. Pour ce faire, il utilise intelligemment ses connaissances et compétences liées au numérique et pourra potentiellement en acquérir de nouvelles, ce qui dénote une citoyenneté numérique positive.
  • Google offre le service de cartographie en ligne Google Maps. Ce dernier offre notamment la possibilité de visiter des lieux grâce à des photos. Certaines de ces images ont été prises par la compagnie Google. Toutefois, est-ce que cette compagnie montre tous les endroits? Non. Est-ce qu’elle sait toujours l’importance et l’histoire d’un endroit qui, à première vue, peut paraître banale? Non. Ainsi, sur le Web, les usagers qui veulent par exemple, visiter virtuellement un endroit a accès à ce que Google a choisi de leur montrer. Toutefois, un citoyen de l’endroit en question pourrait souhaiter montrer un lieu qui en représente davantage la richesse (p. ex., une plage où la voiture de Google n’a pas accès). Ainsi, une personne pourrait assumer son rôle de citoyen numérique et contribuer au service de cartographie de Google en y ajoutant des informations qu’ils jugent pertinentes. À ce moment, le citoyen participe activement à enrichir la société numérique de toute la planète. Encore une fois, pour ce faire, il utilise intelligemment ses connaissances et compétences liées au numérique et pourra potentiellement en acquérir de nouvelles, ce qui dénote une citoyenneté numérique positive.

La citoyenneté numérique dans une société inclusive

Dans une société qui cherche à être des plus inclusive, la citoyenneté numérique a un rôle à jouer afin « de tirer profit des potentialités offertes par les technologies pour améliorer la qualité de vie des personnes » (CNDP,2004). En tant que citoyen du monde, il est de notre devoir de développer notre citoyenneté numérique et d’encourager son développement chez ceux et celles qui nous entourent. N’hésitez pas à me contacter si vous voulez de l’accompagnement en ce sens et à consulter les références ci-bas pour poursuivre votre réflexion.

Références

Centre national de documentation pédagogique [CNDP]. (2004). Diversité: Ville, école, intégration. Montrouge: Centre de ressources ville-École-intégration.

HabiloMédias (Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique). (2018). Les fondements de la littératie numérique, consulté le 2 novembre 2019. Repéré à http://habilomedias.ca/litt%C3%A9ratie-num%C3%A9rique-et-%C3%A9ducation-aux-m%C3%A9dias/informations-g%C3%A9n%C3%A9rales/principes-fondamentaux-de-la-litt%C3%A9ratie-num%C3%A9rique-et-de-l%C3%A9ducation-aux-m%C3%A9dias/les-fondements-de-la-litt%C3%A9ratie-num%C3%A9rique

Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur [MEES]. (2018). Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur . Repéré à http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/ministere/PAN_Plan_action_VF.pdf

Révolution industrielle (15 octobre 2018). Dans Wikipédia. Repéré le 2 novembre 2018 à https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_industrielle#Avant_la_r%C3%A9volution_industrielle

Ribble, M., & Thonnard, K. (2014). Citoyenneté numérique à l’école. Repentigny, Québec: Éditions Reynald Goulet.

Emprunter ces livres (cliquez sur l’image)