Appel de projets innovants pour terminer l’année scolaire en beauté

Un projet pour 2019-2020

La fin de l’année scolaire approche et quoi de mieux que de prendre le temps de penser à l’année prochaine au regard des besoins que vous aurez soulevés et des idées que vous aimeriez mettre en place. Au terme de vos réflexions, si vous désirez ajouter une saveur technologique à votre enseignement en 2019-2020, il vous est possible de prévoir un projet pédagonumérique. Mais qu’est-ce qu’un projet? Selon Francoeur-Bellavance, un projet, c’est « ce qu’on a l’intention de faire, c’est une production en devenir ou une action en puissance » (1997 p. 42) et cela implique le choix des buts à poursuivre, des stratégies à élaborer, des actions adaptées aux buts et des ressources liées au savoir, savoir-faire et au savoir-être. À un projet technopédagogique, s’ajoute donc l’intégration pédagogique des technologies pour favoriser, chez les élèves, « […] des apprentissages identifiables figurant au programme d’une ou plusieurs disciplines » (Perrenoud, cité dans Proulx  2004, p. 29-30). Lorsqu’il est question des apprentissages de l’élève, un projet pédagogique est sans équivoque une manière de cibler les besoins et d’ajuster ses interventions pour répondre à ceux-ci.

Une mesure pour soumettre des projets innovants

Exploiter le numérique comme vecteur de valeur ajoutée dans les pratiques d’enseignement et d’apprentissage est l’une des trois orientations du Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur. De ces orientations découlent plusieurs mesures dont la Mesure 12 qui vise à Encourager des projets d’innovation liés aux technologies numériques (MEES, 2018a). À cette dernière, une mesure budgétaire (dont le numéro est 15081) permet aux employés de l’éducation de soumettre des projets innovants. Voici une description de cette mesure que l’on retrouve dans un document du Ministère (MEES, 2018b).

Cette mesure facilite l’accès à la formation nécessaire au personnel enseignant pour qu’il puisse utiliser de façon pédagogique les outils technologiques requis pour l’enseignement et l’apprentissage dans le cadre du virage numérique dans le réseau scolaire. Elle vise également à contribuer à la mise en œuvre de ce virage, notamment par le financement de projets d’innovation pédagogique liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC).

En plus d’expliquer les visées de cette mesure, cette description met en lumière le fait que celle-ci peut être une occasion de développement professionnel pour tout enseignant qui souhaite s’y engager, et ce, notamment en lui facilitant l’accès à des ressources qu’en l’amenant de mobiliser plusieurs des 12 compétences prescrites par le référentiel des compétences des enseignants (planifier, piloter, etc.).

Du support pour votre projet

Afin de vous inspirer dans l’élaboration d’un éventuel projet, vous pouvez consulter la liste de projets qui ont été financés grâce à la mesure 15081 présentée sur le site du RÉCIT. Pour les consulter, cliquez sur l’image qui se trouve à droite de ce passage. Vous constaterez qu’un projet peut être à petite ou à grande échelle et que tous les domaines d’apprentissage peuvent être adressés.

Pour vous appuyer dans la rédaction de votre projet, je mets à votre disposition un fichier en format Word dans lequel vous pourrez consigner les informations demandées par le MEES. Une fois ce fichier complété, vous pourrez le transmettre au gestionnaire responsable de cette mesure dans votre commission scolaire, elle qui s’assurera de le transmettre au Ministère. Comme les informations demandées peuvent être interprétées différemment, pour vous aider à comprendre ce qui est souhaité, ce tableau inclut un exemple de projet déposé et accepté dans le cadre de cette mesure.

En lisant ce tableau, vous constaterez que plusieurs acteurs peuvent être impliqués. Il est important de souligner qu’une fois déposé, les projets sont évalués par le MEES et approuvés ou refusés à l’automne. Il ne faut toutefois pas s’empêcher de préparer un projet par peur qu’il soit refusé puisqu’il pourrait être soumis l’année suivante ou subventionné d’une autre manière. N’hésitez donc pas à m’inclure dans vos projets, et ce, de l’écriture de ce dernier à sa réalisation puisqu’il me ferait grand plaisir de contribuer à la réussite de ce dernier!

Références

Francoeur-Bellavance, S. (1997). Le travail en projet. Québec. Intégra 1997.

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur [MEES]. (2018a). Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur. Repéré à http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/ministere/PAN_Plan_action_VF.pdf

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur [MEES]. (2018b). Commissions scolaires. Règles budgétaires de fonctionnement pour les années scolaires 2018-2019 à 2020 à 2021. Repéré à http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/ress_financieres/rb/RB_Fonctionnement_Commissions-scolaires_18-19.pdf

Proulx, J. (2004). L’apprentissage par projet. Québec : Presse de l’Université Laval.

Table des matières